Pages

samedi 8 septembre 2007

Ma vie, manoeuvre

MA VIE, MANOEUVRE
(épisode 1)
_________________
Nous étions en vacances Gertrude et moi pour quelques jours encore. Installés au camping des " mouches bleues ", nous jouissions de ces derniers instants de quiétudes à glandouiller comme des larves, la rentrée surviendrait bien assez vite. Nous nagions dans un bonheur abyssal, nous délectant de ces lieux enchanteurs, par chance, la place que l'on nous avait octroyée se situait non loin des cuisines communes qui jouxtaient le local aux poubelles et Gertrude faisait des miracles avec son ouvre-boîte. C'était divin.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

___________________________

Nous nous mêlions de temps à autre aux créatures qui hantaient le voisinage, des bipèdes en tong luisant de crème anti-psoriasis. René, Gilberte, Gontrand et Salmonelle avec qui nous partagions quelques moments privilégiés, d'intenses parties de trivial pursuit et autres divertissements tout aussi enivrants.

Fichier hébergé par Archive-Host.com
______________________
Parfois je me laissais convaincre, contre un billet ou deux, de me rendre en leur compagnie à la discothèque du camping. Bouleversé par le lyrisme des chansons de François Valéry qui passaient en boucle sur l'électrophone prêté par le gendre du garagiste qui s'était remarié avec l'ex femme du garde champêtre qui fut rasée à la libération ce qui avait provoqué une vive émotion en son temps mais qui restait malgré le temps qui passe gravée dans la mémoire collective, je me dirigeai vers le bar.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

____________________

Ce mardi, l'émotion atteint son apogée, nous retournions faire face à la réalité. C'était la rentrée. Finit la tendre intimité du camping, terminé les longues soirées à compter nos doigts de pieds à la lueur du camping gaz. L'heure était aux adieux. Ce fut poignant.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

___________________

La lourde porte du camp de vacances se referma derrière nous dans un grincement de serrure rouillée. Quelques heures plus tard nous arrivions gare de Lyon, épuisés certes, mais fourbus d'être fatigués. Nous étions enfin chez nous.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

_________________

J'occupais les quelques heures de liberté qu'il me restait, à de ludiques inactivités dans notre appartement du boulevard Saint honoré, pendant que ma tendre Gertrude se chargeait de la logistique. Avec plus ou moins de bonheur dans ses choix.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

_______________________

Le lendemain je retrouvai ma place chez Kalvair & Supliss, la société qui m'employait depuis des années. J'étais fortement considéré, croyais-je, pour mes qualités d'abnégation, de sacrifice. Ma profession l'exigeait. Et j'entretenais des relations fraternelles avec mes collègues.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

__________

La tâche n'était pas aisée, elle nécessitait la plus intense concentration. J'étais alors dans un état proche de l'Ohio, et c'était invariablement à cet instant précis que Gertrude, ma douce, me contactait pour me faire part de ses turpitudes concernant le dîner du soir. Steaks hachés ou saucisses lentilles ?

Fichier hébergé par Archive-Host.com

_____________

Les jours s'écoulaient lentement dans une confortable routine. Mais le destin allait me jouer un tour pendable. Voila qu'un matin, sans qu'on me laisse le temps de chausser mes sandalettes de sécurité, je me voyais convoqué à la direction du personnel… Un Juda m'avait vendu.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

__________

Quel complot se trame contre notre héros ?

Aura t'il droit néanmoins aux assédics ?

Y aura t'il un deuxième épisode ?


Justement, vous le saurez en suivant le deuxième épisode de
MA VIE, MANOEUVRE

Aucun commentaire:

Publier un commentaire