Pages

mardi 16 avril 2013

Tep Scanner Circus (Episode 1)


GOLDEN VIRGINIA TOBACCO PRÉSENTE
 
TEP SCANNER CIRCUS
Épisode 1
.
LA GENÈSE

































































heuuu... hem.. A suivre




13 commentaires:

  1. "A suivre" jusqu'au lac, apparemment :)

    RépondreSupprimer
  2. Ha oui tiens, c'est vrai en plus.. ha ha, j'avais même pas compris la fin ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Mon Dieu! Même "l'amant de Lady Chaterley" n'avait pas provoqué en moi de tels émois! Vite, une douche froide!

    RépondreSupprimer
  4. Ha ha.. Toi aussi ?.. J'ai longtemps hésité avant de mettre en ligne ce récit d'un érotisme torride, j'ai pris un vrai risque, car je ne suis pas certain que le grand public soit prêt à lire de telles lubricités.

    RépondreSupprimer
  5. le déséspéré notoire17 avril 2013 à 16:38

    Courbet G.peut toujour aller rabiller son origine du monde... !

    RépondreSupprimer
  6. C'est bien vrai, mais alors avec une petite culotte bordée de dentelle.

    RépondreSupprimer
  7. Pas vraiment un hommage, mais ses peintures se prêtent bien à des récits façon BD je trouve, tous ses personnages un peu statiques, ou en "attente", je peux pas résister à l'envie d'y ajouter des bulles,comme dans les "Romans tableaux".
    Un autre peintre, très différent, du 18éme: jean-baptiste Greuze, idéal pour inventer des histoires "BD" avec ses peintures.
    Ça m'amuse.. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une très bonne manière de décrire Hopper ! Des tableaux en attente...bien vue !

      Supprimer
  8. J'ai hâte de voir la suite. J'aime bien les histoires avec des lacs tout nu.

    question technique : comment fais-tu pour redessiner le même décor aussi précisément sur chaque case? C'est époustouflant de précision.

    RépondreSupprimer
  9. Moi aussi, c'est pourquoi je suis entrain d'écrire la suite. C'est l'histoire d'un lac tout nu qui fuit et s'écoule dans une rivière toute nue qui se jette dans un fleuve tout nu puis finit sa course dans un océan tout nu. C'est assez prometteur.

    Merci bien, je trouve aussi, c'est pourquoi je suis entrain d'écrire un manuel, un mode d'emploi: "Comment reproduire la même chose à l'identique tout en restant similaire à la ressemblance et analogue à l'équivalent sans s'faire chier". C'est assez prometteur.

    RépondreSupprimer
  10. Cool! Je vais appliquer ces méthodes à la musique. Je pense faire un concert, et ne jouer qu'une seule chanson, une dizaine de fois, le plus exactement possible, avec la même blague pourrie entre les chansons, pendant que je me accorde pour la prochaine chanson. Ça devrait plaire. La chanson s'appellera Fast-Forward-Forbidden et j’appellerai mon groupe Le Perpétuel Mouvement Du Disque Rayé ©.

    Je t’enverrai un chèque pour les royalties.

    RépondreSupprimer
  11. C'est une très bonne idée !! Je suis certain que tu vas faire un carton, j'ai hâte de voir le concert en quadruple dvd ! 12 heures de furie rock avec un public déchainé claquant sans discontinuer dans leurs mains pleines de cloques et les bras en feu sur écran plat son dolby stéreo. yeah ! :)

    En dollars si possible, merci.

    RépondreSupprimer